Danse Modern Jazz

danse jazzNée de la synthèse des danses rituelles africaines avec les danses européennes, façonnée de nombreuses influences américaines, la danse jazz se laisse difficilement emprisonner dans une définition. C'est une danse dans laquelle le corps entier est en jeu les hanches, le ventre et la poitrine entrent en action autant que les jambes.
«Soul dance (la danse de l'âme)», «free style», danser jazz c'est pouvoir exprimer une sensibilité liée au rythme de son corps, de celui des autres et de la musique.
La danse Jazz est un moyen d’expression très riche, composée de formes aussi nombreuses que différentes ; elle colle au son, s’enrichie de toutes les formes d’expressions artistiques.
Elle encourage l'énergie et les rythmes courts, les arrêts et les silences, la dynamique et la surprise, tout en favorisant l'expression individuelle et le « feeling ».
Avec Agnieszka EDELMANN et Anne SCHUBLIN – titulaire du DE – danser jazz, c'est renouer avec la spontanéité, se mouvoir jusqu’à l’ivresse, … et construire ensemble des chorégraphies toujours « énergisantes ».

Pour définir la danse jazz il est nécessaire de faire abstraction de la musique jazz. Actuellement on pratique la danse jazz sur de la musique rap (mais le rap n'est-il pas le jazz d'aujourd'hui ?). Il faut savoir toutefois ce qu'est la caractéristique permettant de définir une musique comme une musique jazz, elle se trouve dans le coté " percussion" du rythme. Tout ce qui est lié au jazz est basé sur la percussion. Justement, le Rap n'est autre qu'une percussion rythmique et vocale. Citons un exemple marquant qui a énormément contribué au développement de la musique noire américaine : la musique de James BROWN, elle est à la base essentiellement "percussive".
Afin de compléter cette définition et d'aller dans notre recherche au-delà de la musique, il nous faut examiner le mouvement et sa spécificité qui est différente de la danse africaine. A différencier elle-même de la danse primitive, laquelle a été amenée en France par Ernst DUPLAN, un haïtien. Cette danse "primitive" est un dérivé de la danse africaine, mais la différence se loge dans l'improvisation. La danse jazz a un vocabulaire propre issu d'un melting pot culturel, chaque pays du monde y reconnaît et y intègre les racines de son propre pays.